• MARIE PASSIRANI

La rentrée, un stress oui! Et cela peux toucher toute la famille!

La rentrée est source de beaucoup de stress et de pressions pour les grands et les petits car fini le "farniente" des vacances et on retrouve le train train du quotidien.


Pour les petits comme pour les grands, septembre est synonyme de challenges : la rentrée des classes, l'entrée dans la vie active ou l'angoisse des femmes devant la difficulté de concilier vie de famille et carrière professionnelle. L’angoisse des hommes sur les changements au travail : nouvelle restructuration de poste, nouvelles responsabilités, inquiétude sur l’avenir des enfants, l’équilibre familial, …



Le changement de saison se répercute également sur le moral. Savoir que l'hiver (les journées courtes, le froid etc.) arrive à grand pas, provoque un sentiment d'anxiété.


La principale inquiétude des parents d'élèves est le changement de niveau de leur enfant, c'est-à-dire le passage dans une classe supérieure. Selon certains sondages, il s'agit là de la première source de stress pour un parent sur trois. "Mon enfant, sera-t-il au niveau ? Va-t-il rattraper ses lacunes en maths cette année ? L’anxiété liée à la réussite scolaire de l’enfant refait surface chez les parents dès le mois de septembre",


Se rajoute à cela également : la peur de ne pas être accepté (e), intégré(e) dans une nouvelle classe, un nouvel établissement : collège, lycée, fac ou lieu de travail, d’avoir à refaire ses preuves, etc.


Comment reconnaître que l’enfant ou l’adulte est stressé (e) ?

Résultat, ce stress provoque chez l'enfant, l'adolescent ou l'adulte des troubles du sommeil, la boule au ventre, des douleurs à la poitrine, au ventre, des nausées, des éruptions cutanées, ou des crises d'angoisse avant de partir le matin ou dans les transports.


Vous pouvez parfois avoir l'impression que vous êtes déjà fatigué (e) ou épuisé (e) au bout d'une semaine alors que vous vous étiez bien ressourcé (e) pendant les vacances.


Ne laissez pas la rentrée prendre le dessus, des solutions sont là !

Marie P.L.

2 vues0 commentaire